Co-écrire : faut-il faire appel à un co-auteur (ou non) ?

Dans mes comptes rendus de lecture, j'ai souvent tendance à écrire que “Less is more”.

Moins, c'est mieux.

Ce qui est valable pour les éléments du script (des personnages au sujet sujet en passant par les pivots), l'est aussi pour le nombre d'intervenants qui sont engagés sur une oeuvre.

Less is more.

Moins, c'est mieux.

Pourquoi je vous dis ça ?

La semaine dernière, j'ai reçu un scénario d'auteurs connus. C'était une adaptation.

L'idée de départ était intéressante, le script semblait (et je dis bien semblait) tenir la route mais la mise en oeuvre était brouillon. Sujet difficile à distinguer, pas de couleur dominante, héros éteints et sans but. Le script peinait à trouver son identité.

Je m'interroge sur les raisons d'un tel échec : comment en est-on arrivés-là ?

La réponse me saute aux yeux en lisant la couverture : il y a trois auteurs. Soit trois manières de visionner l'histoire et tout autant de possibilités de créer des contresens, des maladresses ou une oeuvre atone.

Multiplier le nombre d'auteurs peut s'avérer être un mauvais choix.

Mais... pas tout le temps. L'association de plusieurs cerveaux peut, aussi, débloquer un script.

Alors que faire ?

Telle est la question à laquelle je vais tenter de répondre dans l'article du mois.

 

1. Quand faire appel à un co-auteur fait sens.

Les scripts écrits par une seule et même personne sont rares. Les auteurs sont très souvent accompagnés ou coachés. Voici deux types de cas qui peuvent justifier un accompagnement :

Quand votre auteur ne produit rien de tangible depuis plusieurs semaines, qu'il se sent à court d'idées ou que son esprit est confus.

Quand l'auteur montre des lacunes à certains égards.

Soyons honnêtes, rares sont les auteurs à être bons dans tous les domaines.

Dialogue, structure, personnages, ambiance : les atouts des uns sont les défauts des autres et il n'y a aucune honte à ne pas maîtriser tous les domaines de l'écriture. En d'autres termes, si vous sentez que votre auteur pêche dans un domaine, trouver la pièce manquante peut s'avérer plus qu'utile, c'est primordial.

 

2. Quand faire appel à plusieurs auteurs peut se révéler contre-productif ?

Multiplier les auteurs, c'est prendre le risque de multiplier les problèmes, de créer une oeuvre atone, dénuée de sens, parfois sans squelette. C'est ce qui arrive lorsque les auteurs n'arrivent pas à s'accorder sur la vision et le sens à donner au script et décident, paradoxalement, de mélanger toutes les idées pour ne froisser personne, contenter tout le monde. C'est ce qui se passe aussi lorsque l'auteur principal se laisse influer par le jugement des autres et accepte, sans rechigner, les avis même les plus insensés.

On ne peut pas plaire à tout le monde. Même à ses co-auteurs. Et ce n'est pas grave.

S'il est important de dire oui quand les opinions font sens, il faut aussi apprendre à dire non, lorsque c'est nécessaire.

 

3. Conseils avant de travailler à plusieurs (et pendant).

A) Tentez de réanimer l'oeuvre sans aide extérieure. Avant d'employer les grands moyens, assurez-vous que votre auteur a vraiment tout donné. Dans un article récent, je partage ma mtéhode pour donner un nouveau souffle aux histoires en panne. Consultez-le ici.

B) Faites analyser le script. Avant de faire appel à un co-auteur, faites analyser le script pour en extraire les faiblesses. Si l'auteur et le lecteur sont d'accord sur les faiblesses à retravailler, envoyez-le en réécriture et voyez les résultats.

C) Si vous choisissez de partir en co-écriture, procédez par étape. D'abord, déterminez les faiblesses du script et accordez-vous avec l'auteur initial sur ces faiblesses. En fonction des faiblesses, engagez le co-auteur qui grâce à son expérience ou ses talents sera à même d'apporter une aide utile. N'engagez pas un doublon mais une personne complémentaire !

Puis testez le co-auteur ou demandez à lire ses écrits. Enfin, et c'est là le plus important, mettez-vous d'accord sur la hiérarchie. L'un de vos auteurs doit avoir le final cut et l'autre auteur doit s'en accorder.

 

J'espère que cet article vous sera utile. Pour consulter les autres articles du blog, c'est par ici :

→ Que doivent contenir les 10 premières pages de votre script ?

→ Comment trouver des idées de film ?

→ Top 4 des erreurs que je rencontre le plus souvent dans les scénarios !